Le trafic au départ de l’aéroport d’Auckland en Nouvelle Zélande est très perturbé depuis ce week end en raison d’un rationnement de l’avitaillement en kérosène suite à la mise hors service du seul pipeline d’alimentation. Les quantités de carburant accordées à chaque avion sont réduites de 70 %. Les compagnies se sont adaptées en prévoyant des escales dans d’autres aéroports après le décollage d’Auckland afin de faire un plein complémentaire.

Tahiti accueille depuis 2 nuits le vol quotidien LATAM 800 Auckland – Santiago effectué en Boeing 787-9, pour refuelling

Et dans la nuit de lundi à mardi, ce sont 2 Boeing 787-9 LATAM qui se sont croisés sur le tarmac de Tahiti puisque le vol LA800 y a retrouvé le vol hebdomadaire LA833 Île de Pâques – Tahiti.

Remarquez au passage les 2 livrées différentes de ces avions : ancienne livrée LAN Airlines pour le vol LA800 et nouvelle livrée LATAM pour le vol LA833.

C’est seulement la seconde fois que deux 787 se côtoient sur le tarmac de Tahiti, et la première fois qu’une compagnie pose 2 avions de ce type en même temps sur cet aéroport.

La Nouvelle Calédonie n’est pas en reste puisque l’aéroport de la Tontouta a accueilli dans la nuit de mardi à mercredi (heure locale, en fait au même moment que les deux 787 à Tahiti) un avion rare à cet endroit, un Boeing 777-200ER d’Air New Zealand effectuant le vol NZ 24 Auckland – Vancouver

Cette situation à l’aéroport d’Auckland pourrait perdurer 2 semaines avant un retour à la normale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *