Loading...
AntillesGuyaneZoom

Un pont aérien pour venir en aide à Saint Martin et Saint Barth

Les îles de Saint MartinSaint Barthélémy ainsi que leurs voisines ont été durement touchées par l’ouragan Irma le 7 septembre dernier. Face à l’urgence absolue d’aide médicale et matérielle, les autorités ont mobilisé les différents transporteurs desservant l’île. La mer agitée qui a suivi l’ouragan n’a pas permis aux navires de rejoindre l’île. C’est donc le transport aérien qui a joué un rôle essentiel dans l’aide apportée aux territoires sinistrés.

Retour sur le pont aérien mis en place entre les territoires français.

Emmanuel Macron en route vers St Martin © Air Antilles

 

Une mobilisation totale des compagnies régionales

Trois compagnies aériennes ont assuré le pont aérien entre la Guadeloupe – base de coordination de ces opérations – et St Martin/St Barth : Air Caraïbes avec ses ATR, Air Antilles avec ses ATR & Cessna ainsi que St Barth Commuter avec ses Cessna. Des dizaines de vols quotidiens ont ainsi été assurés pour transporter matériel, secours et militaires dans le sens aller puis rescapés au retour. Ces opérations se sont déroulées sur l’aéroport français de Grand Case, relativement épargné par l’ouragan. Les compagnies ont partagé plusieurs clichés de ces opérations sur leurs réseaux sociaux :

Arrivée de rescapés en Guadeloupe © Air Caraïbes
Embarquement de militaires et de matériel pour St Martin © Sirpa-Gendarmerie
Les vols s’enchaînent à destination de Grand Case © Air Antilles

Les vols commerciaux long-courriers entre Paris et les Antilles/Guyane également mis à contribution

Les appareils régionaux n’ont pas été les seuls à être utilisés dans ces opérations de secours. En effet, les vols commerciaux Air France, Air Caraïbes & Corsair à destination de Guadeloupe et de Martinique ont transporté dans leur soute du matériel et des vivres. Un vol Air Caraïbes Cayenne > Paris a également effectué une escale en Guadeloupe afin de proposer les sièges disponibles aux rescapés.

L’aéroport de Juliana en partie hollandaise de l’île de St Martin a subi de très gros dégâts rendant son exploitation impossible aux vols commerciaux.

L’aéroport international de Juliana arpès Irma © DR

 

Des vols supplémentaires en A340, A310, A330, A350 & B777F

D’autres appareils long-courrier ont été spécialement affrétés pour les opérations. C’est le cas d’ un A340 et d’un A310 de la République Française ainsi que de l’A330-200 présidentiel F-RARF (ex F-OPTP Air Caraïbes). A la demande du gouvernement, Air France a ajouté 3 vols au départ de Pointe-à-Pitre en B777 (F-GNZH, F-GSQX, F-GZNP) les vendredi 15, samedi 16 et dimanche 17 septembre. Air Caraïbes a également ajouté un vol en A330-300 (F-ORLY) au départ de la Guadeloupe le 15 septembre. Ces vols ne sont pas commercialisés.

A330 présidentiel en préparation pour la Guadeloupe © Etat-Major Armées
Embarquement de militaires à bord d’un A340 RF pour la Guadeloupe © Sirpa – Gendarmerie

Le 13 septembre, Airbus et la Croix Rouge ont posé un Airbus A350-900 du constructeur (F-WWCF) rempli de vivres. Des passagers ont pu être embarqués pour le vol retour.

Arrivée de l’A350 F-WWCF Airbus en Guadeloupe © Melvine Langlet

 

© Melvine Langlet

Le B777F Air France Cargo s’est lui aussi rendu sur place.

© CIS AERIEN

La flotte militaire mobilisée

L’armée de l’air française a déployé une partie de sa flotte militaire sur les Antilles :

  • 3 Puma
  • 2 Falcon 50M
  • 2 Casa
  • 2 A400M

Ces appareils ont été principalement déployés sur la Guadeloupe mais les premiers avions ont pu se poser sur la piste de Juliana. C’est notamment le cas de l’A400M.

© Etat-major Armées
A400M à Juliana © Etat-Major Armée
L’aéroport de Juliana accueille des A400M français © Andre van der Kamp

Aide internationale

Des appareils étrangers ont également foulé le tarmac de l’aéroport Pôle Caraïbe de Guadeloupe pour venir en aide aux îles sinistrées comme par exemple un C17 de la Royal Air Force, un A400M allemand, un IL-76 ou encore un Antonov AN124 parti de Boston.

AntonovAN124 pour les Antilles © AVsnaps
C17 Royal Air Force à Evreux en partance pour PTP © Guillaume Normand

A400M Luftwaffe © Melvine Langlet

Cet article est amené à évoluer au fur et à mesure des opérations. Outremer Aviation tient à réaffirmer sa solidarité avec les îles du nord.

SITUATION ACTUELLE (23/09/17): 

Les vols commerciaux ont repris sur St Barthélémy et sur St Martin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *