Loading...
Pacifique

United arrive à Tahiti

United avait publié un teasing  sur Twitter  mardi 12 décembre 2017, annonçant la révélation d’une nouvelle route internationale mercredi 13 décembre 2017. Ce tweet sous forme de quizz proposait 3 types de destination : tropicale, montagnarde ou citadine.

Teaser United sur Twitter

Les twittos ne s’y étaient pas trompé, faisant de la destination tropicale le favori des pronostic, et la confirmation est tombée mercredi 13 décembre 2017 en début de matinée (heure US) : United annonce officiellement via un média release l’ouverture d’une ligne San Francisco Tahiti

United media release

United précise toutefois que le lancement de cette nouvelle liaison est soumis à l’approbation gouvernementale de la Polynésie Française, celle ci faisant toutefois peu de doute comme l’a confirmé Nicole Bouteau, ministre du Tourisme de la Polynésie Française : les accords de ciel ouvert entre la France et les USA ne permettent pas à la Polynésie de s’opposer à l’arrivée d’une compagnie américaine, seulement de réguler le trafic sur la plateforme aéroportuaire de Tahiti Faa’a, en demandant par exemple des changements de jour ou d’heure d’opération.

Informations pratiques

United reliera San Francisco à Tahiti 3 fois par semaine les mardi, jeudi et dimanche, à partir du 30 octobre 2018. La programmation des vols apparaît saisonnière sur la saison IATA hiver NW18/19 jusqu’au 28 mars 2019 pour le moment, mais rien n’oblige la compagnie à se limiter à un vol saisonnier.

Les horaires des vols seront :
• UA 115 : départ SFO 14h45, arrivée PPT 21h25
• UA 114 : départ PPT 23h45, arrivée SFO 10h50 (J+1)

L’avion sera un Boeing 787-8 Dreamliner de 219 passagers, équipé en triclasse :

Business class (baptisée Polaris) s’allongeant à plat pour former un lit de 198 cm de long. 36 sièges disposés en 2-2-2 sur 6 rangées.

Economy Plus : une classe Eco améliorée avec un plus grand espacement entre les rangées supérieur de 7,5 cm (35″ ou 88 cm) et une meilleure inclinaison du dossier de 6″ (15 cm). 70 sièges disposés en 3-3-3.

Economy : classe Eco classique avec espacement entre les rangées de 32″ (81 cm) et inclinaison de 5″ (12,5 cm). 113 sièges disposés en 3-3-3

Il s’agit donc d’un avion à l’aménagement orienté « Premium » ce qui peut nous donner une indication sur la clientèle visée.

Quelle politique tarifaire sur la ligne San Francisco – Tahiti ?

Les tarifs n’ont pas été dévoilés officiellement pour le moment. Les simulations en ligne sur le site United ne permettent de retrouver que des tarifs flexibles à plus 150 000 XPF (1250 €)en Eco et plus de 450 000 XPF (3750 €) en Business (pour un aller retour au départ de Tahiti). Les tarifs d’appels ne semblent pas encore en système.

La seule information certaine est le surcoût de 142 $ par vol pour accéder aux sièges Economy Plus (7,5 cm de plus pour les jambes et inclinaison augmentée de 2,5 cm).

Il est toutefois fort probable que la recherche des plus bas tarifs ne soit pas la priorité de United !

L’avion choisi (Boeing 787-8) est assez faiblement capacitaire (219 sièges contre environ 300 pour les avions Air Tahiti Nui et Air France, et plus de 400 pour French Blue). Il possède surtout un aménagement clairement orienté vers la clientèle Premium : avec 36 sièges en Business et 70 en Economy Plus, contre 113 en Economy, c’est la moitié de la capacité de l’avion consacrée à cette clientèle Premium !

Seat map 787-8 United

Le cœur de la cible United sera très certainement la clientèle américaine premium qui ne regarde pas forcément à la dépense et qui recherche un voyage de luxe et d’exception. C’est aussi l’essentiel du marché d’Air Tahiti Nui et Air France aux USA, la concurrence va se situer ici pour ces 3 compagnies.

Attendons cependant de voir les premiers tarifs d’appel disponibles au départ de Tahiti.

Correspondances à San Francisco

Concernant les voyages au delà de San Francisco, United pourra proposer un nombre impressionnant de correspondances, notamment vers l’Europe. Pour le moment la compagnie indique la possibilité de voyage en continuation vers Frankfurt (avec United ou Lufthansa) et London (avec United).

Pas de billet en vente de Tahiti à Paris CDG pour le moment, mais des correspondances devraient prochainement être possibles :
– Le vol UA984 CDG SFO arrive à 11h50 et le vol UA115 SFO PPT part à 14h45.
– Le vol UA114 PPT SFO arrive à 10h50 et le vol UA990 SFO CDG part à 14h35.

Toutefois Frankfurt est le hub du partenaire Lufthansa et doit permettre de rejoindre la plupart des villes françaises  de province via un vol Lufthansa au départ de cette ville.

Tahiti : une destination devenue concurrentielle

Après l’annonce de French Blue concernant l’ouverture de sa ligne Paris Orly – San Francisco – Tahiti à partir de mai 2018 et donc l’arrivée de United en octobre 2018, cela fera donc 4 compagnies sur l’axe Tahiti – USA – France, jusqu’à présent occupé par le duopole ATN/Air France.

Cette concurrence peut être analysée sous plusieurs angles.

Par route

French Blue et United sur la ligne PPT SFO. Bien que paraissant frontale, elle ne l’ai pas tant que ça, la cible des 2 compagnies paraissant vraiment différente : la clientèle Eco de masse cherchant les bas tarifs pour French Blue et la clientèle Premium pour United. Le principal problème pour French Blue n’est pas tant la présence de United sur le même axe, mais plutôt son manque de visibilité sur le marché nord américain où elle est inconnue et n’a pas de réseau marketing.

Par clientèle

C’est là le principal soucis pour ATN et Air France : après avoir été attaquée sur les prix et la clientèle Eco par la Low Cost French Blue, voici une autre concurrence sur le cœur de son marché le plus lucratif : la clientèle américaine Premium qui ne regarde pas à la dépense. Cette clientèle nord américaine ne se soucie pas de transiter à LAX ou SFO pour se rendre à Tahiti. L’arrivée d’une compagnie américaine avec une puissance financière sans commune mesure est clairement une mauvaise nouvelle pour les opérateurs historiques. Et le marché potentiel pour se rendre à Tahiti en une seule escale via San Francisco ne se limite pas à l’Amérique du Nord, United relie par vol direct San Francisco à la plupart des grandes villes européennes.

Perspectives

Avec 2 compagnies supplémentaires apportant une capacité de plus de 1800 sièges dans chaque sens toutes les semaines en haute saison, l’axe USA – Tahiti sera en surcapacité manifeste en l’état actuel des capacités hôtelières de la Polynésie. Le challenge d’augmenter les capacités d’accueil sur le territoire est à relever à court terme, sinon il risque d’y avoir de la casse parmi tous ces opérateurs.

Historique des compagnies américaines à Tahiti

La première compagnie américaine à se poser à Tahiti fut la South Pacific Air Lines (SPAL) en Super Constellation en provenance de Hawaii de 1960 à 1963. Puis c’est la mythique Pan Am qui prend le relais en Boeing 707 à partir de 1963, exploitant de nombreuses lignes de Tahiti vers Hawaii (Honolulu), les Samoa Américaines (Pago Pago), la Nouvelle Zélande (Auckland), l’Amérique continentale (Los Angeles, San Francisco, Dallas) et le Canada (Vancouver). Le 747 Pan Am arrive en 1976 mais la compagnie se retire de Tahiti et effectue son dernier vol en octobre 1979. Viendra par la suite un court intermède par Continental entre 1986 et 1989 avec une ligne Los Angeles – Tahiti – Auckland. United est la première compagnie américaine à ouvrir une liaison régulière directe entre l’Amérique continentale et Tahiti depuis cette période.

A l’heure actuelle la seule compagnie américaine à desservir Tahiti est Hawaiian Airlines depuis 1987 avec une liaison hebdomadaire Honolulu – Tahiti.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *